//
Archives

FLE

Cette catégorie contient 19 articles

Les fautes de français courantes

blog fautes

Encore un « top » pris sur Topito.com, cette fois sur les fautes des français les plus courantes (car on est persuadé que c’est juste) : les fautes de français courantes 

Pour vous donner un aperçu :

  1. On n’écrit jamais « quelque soit ». Non, jamais.
    On peut écrire « quel(s) que soi(en)t », « quelle(s) que soi(en)t », en fonction du terme qui suit. Mais pas « quelque soit »: même si ça se fait dans les courriers administratifs, ce n’est pas une excuse.
  2. On ne devrait jamais écrire « autant pour moi », c’est mal.
    Il faut écrire « au temps pour moi ». On vous voit venir, vous ne nous croyez pas, vous doutez? Allez vérifier. Alors ? Et oui, on a raison. Cherchez pas.
  3. « Quelquefois », à de très rares exceptions, s’écrit toujours en un seul mot.
    Est ce qu’il vous est déjà arrivé quelquefois d’écrire correctement « quelquefois »?
  4. La phrase « les reines se sont succédé » est correcte.
    Même si ça fait moche.. Le participe passé du verbe « succéder » ne doit pas s’accorder au féminin pluriel. Alors oui, vous avez raison, « les reines » est sujet et l’auxiliaire « être » impose normalement qu’on accorde avec le sujet, mais pas là. Si on vous dit que c’est parce que le pronom « se » est ici un COI, ça ne vous éclaire pas, n’est-ce pas? Et bien pourtant, ici, c’est ce qui explique tout.

Pour connaître la suite, rendez-vous ici.

 

Publicités

Pourquoi apprendre le français ?

Pour tellement de raisons !

En panne de motivation ? Ou alors, encore hésitant pour démarrer votre apprentissage ? Le français vous paraît trop difficile par rapport aux usages que vous en feriez ?

STOP, n’en dites pas plus !

Le français a la réputation d’être une langue difficile, certes… mais qu’en est-il du japonais, du mandarin ou du russe, dont il faut apprendre les alphabets pour pouvoir les lire ? Qu’en est -il de l’anglais, dont on ne sait jamais la prononciation tant les règles sont obscures, même pour les natifs ?

Le français n’est pas plus difficile qu’une autre langue… ou plutôt, toutes les langues vous demanderont à un moment ou un autre de votre apprentissage un effort supplémentaire. Il est plus rapide de connaitre les conjugaisons irrégulières françaises que les syllabaires hiragana+katakana+2100 kanjis en japonais ! Tout est une question de point de vue…

Et au cas où vous ne seriez toujours pas convaincu, voici quelques raisons supplémentaires de persister dans votre apprentissage (liste prise sur le site de L’Institut Français) :

 

1. Apprendre une seule langue ne suffit pas

2. Le français est, avec l’anglais, la seule langue parlée sur les 5
continents

3. Un atout pour sa carrière professionnelle

4. La découverte d’un univers culturel incomparable

5. Un avantage pour étudier en France

6. Visiter Paris et la France

7. La langue des relations internationales

8. Une ouverture sur le monde

9. Une langue pour penser et débattre

10. La langue des « Lumières »

11. Le français est une langue agréable à apprendre

12. Une langue pour apprendre d’autres langues

13. Un enseignement de qualité

14. Une langue créative

15. De multiples possibilités d’échanges

16. L’enseignement français à l’étranger, un dispositif unique au monde

17. Promouvoir la diversité linguistique

 

Ces raisons ont titillé votre curiosité ? Allez découvrir l’argumentaire complet sur le site original de L’Institut Français où chaque point est développé.

 

Les vidéos YouTube et les images ne sont pas de moi, tous les droits vont à leurs auteurs.

Pour voir les vidéos dans leur contexte original, veuillez cliquer sur le sigle YouTube en bas à droite de chacune.

Lcf, le magazine des francophones…

… et des francophiles !

download

 

Voici une initiative qui mérite d’être saluée.

Nouveau venu dans la presse sur Internet, le magazine Lcf a pour objectif de promouvoir la langue et la culture française à travers le monde !

Voici la présentation du magazine par ses créateurs :

« Le premier magazine pour les francophiles francophones !

LCF a pour but de promouvoir la Langue et la Culture Françaises à travers le monde. 
Il est consultable et téléchargeable gratuitement.

À la fois pédagogique et informatif, ce nouveau magazine est destiné à tous ceux qui aiment lire en français. 
À travers ses pages, nous espérons nourrir votre goût pour la Langue et la Culture Françaises. Vous découvrirez dans ce magazine francophone, une nouvelle façon de pratiquer le français autour de thèmes variés. 
Bonne lecture à tous ! »

La revue déjà consultable et téléchargeable en ligne sera bientôt disponible sous format papier !

Et en plus des articles, vous trouverez des podcasts sur le site. Que demander de plus ?

Intéressé par cette initiative ? Allez consulter le site de Lcf magazine.fr.

(Crédit photo : Lcf magazine)

My fair Lady et la phonétique.

Vous ne vous plaindrez plus de vos cours de phonétique après ce film !

 

Résumé du film par notre ami Wikipedia :

Londres, au début du xxe siècle. Eliza Doolittle, une pauvre fleuriste cockney, demande au prétentieux professeur Higgins, qui se moque de son langage « primaire », des leçons de phonétique afin de parler comme une « lady dans une boutique de fleurs ». Le colonel Pickering, ami et collègue du professeur, propose un pari à ce dernier : transformer suffisamment Eliza pour la faire passer pour une grande dame raffinée lors d’une réception à l’ambassade de Transylvanie, quelques mois plus tard. Higgins relève le défi et installe la jeune fille chez lui…

Il est à noter que cette comédie musicale est un remake d’un autre film, déjà inspiré d’une pièce de théâtre de Georges Bernard Shaw, Pygmalion.

Au-delà du fait qu’il faut voir ce film pour sa culture générale, car il est très connu et qu’une des plus grandes actrices américaines y est à l’affiche, My Fair Lady est aussi intéressant pour les apprenants en langue étrangère qui y découvriront les débuts de la phonétique.

Cette matière, indissociable de l’apprentissage d’une langue étrangère paraît souvent rébarbative et compliquée… des schémas incompréhensibles, des exercices fatigants, nombre d’apprenants sont fâchés avec la phonétique.

Mais regardez les progrès qu’a fait la science depuis ce film ! Vous imaginez-vous en train de parler dans ces drôles d’instruments qui ressemblent plus à des outils de torture qu’à du matériel pédagogique ?

Il n’y a pas à dire, il y a eu des progrès… et d’autres sont à venir, il est fort à parier que les schémas rébarbatifs ont leurs jours comptés faces aux progrès des technologies.

Vous pouvez trouver le film My Fair Lady sur Internet, mais vous trouverez plus facilement le film Pygmalion en version intégrale (et même sous- titrée) par exemple ici, sur You Tube (un vieux film en noir et blanc, ça ne fait jamais de mal !).

Les vidéos YouTube ne sont pas de moi, tous les droits vont à leurs auteurs.

Pour voir les vidéos dans leur contexte original, veuillez cliquer sur le sigle YouTube en bas à droite de chacune.

Mind Map…

… ou « cartes heuristiques » en français.

carte-heuristique-3

Crédits photo : heuristicfle
 
 

On en parle de plus en plus en France, timidement, alors que cette méthode développée par Tony Buzan aux États-Unis a déjà fait ses preuves en éducation, notamment dans des pays innovateurs tels que la Suède comme on peut le voir dans cette vidéo :

Définition de notre ami Wikipédia (source originale ici)

Une carte heuristique (ou carte cognitivecarte mentalecarte des idées1etc.) ou, dans les pays anglo-saxons et usuellement, mind map, est un schéma, calqué sur le fonctionnement cérébral, qui permet de représenter visuellement et de suivre le cheminement associatif de la pensée.

Cela permet de mettre en lumière les liens qui existent entre un concept ou une idée, et les informations qui leur sont associées.

La structure même d’une Mind Map est en fait un diagramme qui représente l’organisation des liens sémantiques entre différentes idées ou des liens hiérarchiques entre différents concepts.

À l’inverse du schéma conceptuel (ou « carte conceptuelle », concept map en anglais)2, les mind maps offrent une représentation arborescente de données imitant ainsi le cheminement et le développement de la pensée.

Cette méthode de prise de notes n’est pas nouvelle (pour l’historique complet, voir l’article de Wikipédia) mais elle a été reprise il y a quelques années par un Américain, Tony Buzan, qui l’a développée et l’a fait connaître mondialement.

Voici une vidéo promotionnelle où il vante les mérites du « mind mapping » (en anglais) :

Vous pouvez faire vos cartes à la main (méthode largement conseillée quand vous débutez) ou avec des logiciels, voici les plus connus :

Mindomo

Xmind

Mind Meister

Freemind

Un exemple de carte faite par logiciel :

buzan-mindmap

Pour plus d’exemples de cartes faites à la main, allez visiter la page Flickr du site heuristicfle ici

Les sites à visiter pour des infos plus complètes :

-Site officiel de Tony Buzan ici

-L’excellent site Heuristic-Fle, élaboré pour les professeurs de français langue étrangère, fourmille d’idées et de cartes faites à la main; c’est un excellent site pour débuter : heuristicfle

(vous y trouverez aussi beaucoup de liens vers d’autres sites à propos du mind mapping).

-Un autre bon site de présentation des mind map en français : apprendre vite et bien

Alors, convaincu par les cartes heuristiques ? Moi  en tout cas, oui !

Mind map, la nouvelle façon de mémoriser

Intéressé par les cartes heuristiques (mind map) ?

Allez sur ce blog qui vous donne de bons exemples, notamment pour une utilisation en classe de français :

Cartes heuristiques et cuisine (1).

Les Français sont-ils normaux ?

Numéro hors série du magazine Le Courrier International.

2012-11-14-Couv-HS-France

(Crédits photo : Le Courrier International.com)
 
 

Le hors-série de janvier 2013 du célèbre magazine Le Courrier International s’attaque aux Français sous toutes leurs coutures. Entièrement consacré à la vision de la France et des ses habitants à travers les journaux du monde entier, il vous fera découvrir certains aspects culturels qui ne sont pas toujours abordés dans les livres de français.

Voici l’éditorial (pris sur le site officiel Le Courrier International.com)

« François Hollande s’est fait élire il y a tout juste six mois, en promettant de placer sa présidence sous le signe de la normalité.Mais pourra-t-il ou voudra-t-il balayer en l’espace d’un quinquennat ce qui fait de la France, depuis des siècles, un pays hors normes, un pays d’exception(s) ? C’est la question que posait récemment Lucio Caracciolo, directeur de la revue italienne de géopolitique Limes, en ouverture d’un numéro consacré à l’Hexagone. Car, des “anormalités” ­françaises, il y en a en pagaille, à en croire les observateurs étrangers, qui ne cessent de s’en étonner, de s’en amuser ou de s’en agacer. Avec son système politique, son art de vivre, son attachement aux acquis sociaux, sa laïcité militante, son exception culturelle, la France suscite une curiosité démesurée par rapport au poids désormais modeste qui est le sien sur la scène internationale. En témoigne le nombre d’articles que lui consacre régulièrement la presse du monde entier et que nous publions dans nos pages semaine après semaine.  La singularité de la France constitue aussi un véritable filon éditorial. On ne compte plus, aux États-Unis et au Royaume-Uni surtout, les ouvrages traitant de ces drôles de Français. Parmi les derniers en date, le best-seller French Children Don’t Throw Food, où la journaliste américaine Pamela Druckerman explique la spécificité et les vertus de l’éducation à la française. »

Pour vous donner un avant-goût des thèmes abordés, voici le sommaire :

#01 – Exception culturelle. Un soutien aux créateurs qui fait des envieux.
#02 – Café. Le dernier salon où l’on cause.
#03– Bise. Facile de commettre un impair.
#04 – Bleus. L’équipe de France de football ou les ratés de l’intégration.
#05 – Langue. Pas moins de trois institutions pour la protéger.
#06 – Travail. Attention ! Salariés très spéciaux.
#07 – Parisiens. Leur réputation n’est plus à faire auprès des touristes.
#08 – Médias. Vous avez dit complaisants ?
#09 – Cumul des mandats. Une anomalie impossible à éradiquer.
#10 – Mademoiselle. A quand sa disparition ?
#11 – Riches. C’est tellement bien vu de les détester.
#12 – Voile. Mal vu de cacher son visage dans un pays où le regard est roi.
#13 – Nucléaire. Une vénération jamais démentie.
#14 – Tour de France. On n’a pas de pétrole mais on a la Grande Boucle.
#15 – Natalité. Le pays où il fait bon procréer.
#16 – Livre. Toujours accros au papier.
#17 – Ve République. Pas question d’abolir la “monarchie électorale”.
#18 – BHL. L’intellectuel engagé a tous les droits.
#19 – Minitel. Quel autre pays aurait pu inventer pareil engin ?
#20 – Laïcité. Le modèle qui n’en est pas un.
#21 – Gastronomie. Cuisiner et bien manger : un devoir national.
#22 – Rentrée. Un concept unique au monde.
#23 – Août. Pendant un mois, le pays tout entier est aux abonnés absents.
#24 – Johnny. Plus ringard que lui, tu meurs !
#25 – 35 heures. Un chiffre magique mais loin de la réalité.
#26 – Enfants. Sage comme un petit Français.
#27 – Cause perdue. Le goût de l’arsenic et des vieilles affaires criminelles.
#28 – Pause-déjeuner. Midi et demi, l’heure sacro-sainte.
#29 – Minorités. A quand un Obama français ?
#30 – Ronds-points. Un amour qui frôle l’hystérie.
#31 – Grève. Les Français obligent le pouvoir à dialoguer avec eux.
#32 – Vin. Les meilleurs depuis toujours et pour longtemps encore.
#33 – Séduction. Le plaisir avant toute chose.

A la fin du numéro, vous trouverez une sélection de livres sur le thème des Français vus par les étrangers. Voici quelques best-sellers présents dans cette liste :

God save la France. A year in ze merde

French children don’t throw food

Ces impossibles Français 

Entre autres…

Pour en savoir plus sur Le Courrier International, voire acheter ce numéro spécial, c’est par ici

Bonne lecture !

Les fautes de français ? Plus jamais !

Question pour un champion et langue française !

 

Connaissez- vous l’émission Questions pour un Champion ? Non ? Petite présentation par notre ami Wikipédia :

« Questions pour un champion est un jeu télévisé français diffusé sur FR3 puis France 3 depuis le 7 novembre 1988, rediffusé sur TV5, et présenté par Julien Lepers accompagné de William Pinville, la célèbre voix-off de l’émission depuis 1992. Depuis 2006, l’émission du dimanche se nomme Questions pour un super champion. C’est le jeu télévisé qui observe une longévité sans précédent dans l’histoire de la télévision française, sans connaître de changement de présentateur.
Il est adapté du jeu britannique Going for Gold et produit sous licence de la société Fremantle Media.
Quatre candidats sont en lice et doivent, lors de trois manches successives, répondre à des questions de culture générale. Le concurrent le moins performant est éliminé à la fin de chaque manche, et le gagnant est le candidat remportant la dernière manche. »
 

Squattant le programme télé depuis des années et comptant un nombre important de téléspectateurs fidèles sur plusieurs générations, QPUC fait partie du quotidien des Français et s’inscrit comme l’une des dernières émissions « intellectuelles » du PAF (paysage audiovisuel français).

Les spectateurs, fidèles mais exigeants, ne tolèrent pas que des fautes de français soient présentes dans l’émission et n’hésitent pas à envoyer un courrier de réclamation au présentateur vedette, Julien Lepers qui s’est retrouvé malgré lui érigé au statut de défenseur de la langue française, à la moindre boulette.

L’animateur a ainsi gardé les lettres de son public et a publié un livre il y a quelques années regroupant des anecdotes sur ses propres fautes de français qui lui ont été reprochées par ses fans, souvent avec humour.

Voici un extrait du livre (trouvé sur le site France Loisirs.com)

« La langue française est paradoxale, complexe, bizarre. Pourquoi, dans ses règles, tant d’exceptions, de dérogations, d’incohérences ? Il y a souvent de quoi en perdre son latin… ou plutôt son français.
Pourtant, des locuteurs de toute la planète pratiquent notre langue en artistes. S’il en était besoin, ils nous réconcilieraient avec elle.
Depuis vingt-quatre ans, j’anime le jeu « Questions pour un champion ». De manière régulière, la production organise des compétitions auxquelles participent des candidats venus du monde francophone.
Je fonds d’admiration devant ces Vietnamiens, ces Camerounais ou ces Laotiens qui s’expriment dans une langue exempte de toute aspérité. Quelle joie de les entendre ! Et que dire des Québécois, qui ont préservé en dépit des vents contraires le reliquaire des bons usages linguistiques. Quel bonheur de retrouver grâce à eux l’élégance du français, alors même que ses complexités nous détournaient de lui !
Des candidats nous arrivent parfois de pays non francophones. Ils ont appris notre langue chez eux, à Bangkok, Le Caire ou Adélaïde, et nous reçoivent par l’entremise de la chaîne internationale TV5 Monde. L’émerveillement n’en est que plus grand. Pas question pour eux d’orthographier de la même manière les verbes au futur et au conditionnel, ni de dire, quand ils viennent enregistrer l’émission, qu’ils sont sur Paris.
Nadia d’Alger, Peng de Vientiane, Maciré de Conakry, Saïd de Beyrouth, William de La Nouvelle- Orléans, Helen de Victoria, aux Seychelles, c’est à vous et à tant d’autres que je pense en écrivant ce livre. Vous m’avez montré qu’on aime parfois mieux le français à Baalbek qu’à Bordeaux, et qu’on le respecte plus à Tanger qu’à Cannes ou à Paris.
Vous m’avez fait retrouver la langue douce et tendre qu’enseignaient mes bons instituteurs du Loir-et-Cher, d’Antibes, de Saint-Dié-des-Vosges ou de Vence.
Vous m’avez donné envie de la défendre. »
 

Voici donc un livre amusant à lire, véritable compilation des fautes de français faites communément… par les Français eux-mêmes ! Et oui, personne n’est parfait !

Pour compléter le livre, un cahier d’exercices existe, tout aussi amusant (incluant les corrigés) que vous pouvez acheter pour une somme modique sur amazon par exemple.

Pour le livre « Les fautes de français ? Plus jamais ! » c’est par ici : amazon. fr

Pour le cahier d’exercices, c’est par ici : amazon.fr

 

Pour en savoir plus et voir l’émission Question pour un Champion, filez sur le site officiel de la chaîne France 3 : Question pour un champion site web.

Un jeu Question pour un Champion est également disponible sur le site de TV5  et de France 3.

 

Les vidéos YouTube ne sont pas de moi, tous les droits vont à leurs auteurs.

Pour voir les vidéos dans leur contexte original, veuillez cliquer sur le sigle YouTube en bas à droite de chacune.

Francomania

« Le site officiel du français en Russie ! »

Crédits photo: le café pédagogique

Les Russes ont toujours été francophiles; d’ailleurs saviez-vous qu’au temps des Tsars, la langue de la cour était le français ?

Nombreux sont les Russes qui apprennent le français et le moins que l’on puisse dire, c’est que les profs de Russie se démènent pour rendre cette langue attractive en multipliant les initiatives telles que cet excellent site web !

Francomania est un site de référence pour les apprenants russes. Tenu à la fois par des enseignants de français d’origine russe et des francophones, le site est très bien construit et très agréable à naviguer.

On y trouve des tas d’infos : livres, TV, radio, jeux et quizz, ce site est une mine d’or autant pour les élèves que les profs 😉

N’hésitez pas à aller le consulter, même si vous n’êtes pas de Russie. Le site est entièrement rédigé en français  et la plupart des ressources sont profitables aux apprenants de toutes nationalités.

Aller jeter un oeil  sur le site officiel ou sur leur page Facebook.

Bonne lecture !

Immersion Clip

Une belle initiative du gouvernement canadien !

immersion_clip

(Crédits photo : ACPI)

 

Comme chaque année, le gouvernement canadien a lancé son concours Immersion Clip.

Le principe : tout élève inscrit en classe d’immersion française peut participer en réalisant une vidéo sur le thème annuel. Pour 2013, le thème était la musique !

Il y a des bourses à gagner, certaines de valeur considérable !

Voici l’annonce officielle que vous pouvez retrouver également ici

L’éloge de la musique en français peut valoir 30 000 $
L’ACPI annonce le thème du concours Immersion clip 2012 – 2013

Le concours s’adresse à toi, élève d’immersion française de la 9e à la 12e année (secondaire 3 à 5 au Québec) inscrits à temps plein dans une école secondaire publique ou privée au Canada.

Tu devras créer un vidéo clip en français, d’un minimum de 30 secondes et d’un maximum de 90 secondes portant sur l’éloge de la musique en français. Nous voulons d’entendre nous en parler!
Quelle musique en français t’allume? Où est ton refuge musical? Fais-nous découvrir dans un clip de 90 secondes au maximum les qualités de ton interprète préféré, ton métal hurlant de l’année, la chanson qui t’inspire à surmonter tous les défis. Partage tes découvertes du Canada francophone, du Québec, de la France, du monde. 1 – 2 – 3 – 4 …
L’élément le plus important dans l’évaluation du clip sera le thème et son traitement. Les soumissions en format MP4, ou un lien Youtube ou Vimeo devront être reçues au plus tard le 24 février 2013 par l’entremise du formulaire ou à l’adresse suivante : mbrownhill@acpi.ca. L’Université d’Ottawa remettra aux gagnants des bourses totalisant 100 000 $. Une bourse d’une valeur de 12 000 $ (3 000 $ par année pour 4 ans) à deux étudiants en 1ère places, une bourse de 8 000 $ (2 000 $ par année) à deux 2e places et 15 bourses de 4 000 $ pour ceux en 3e place. Ces prix peuvent être rajoutés aux bourses d’admissions accordées selon votre moyenne (de 1 000 $ à 4 000 $ par année).
L’Association canadienne des professeurs d’immersion remettra un chèque cadeau aux gagnants:
  • 250 $ aux 2 étudiants en première place.
  • 100 $ aux 2 étudiants en deuxième place.

Il est trop tard pour participer au concours cette année, mais ne soyez pas tristes, vous aurez à nouveau une chance de participer l’an prochain !

En attendant les résultats de 2013, voici quelques vidéos marquantes parmi les lauréats 2012 sur le thème de la démocratie :

 

Les vidéos YouTube ne sont pas de moi, tous les droits vont à leurs auteurs.

Pour voir les vidéos dans leur contexte original, veuillez cliquer sur le sigle YouTube en bas à droite de chacune.

%d blogueurs aiment cette page :